Les motivations, les atouts, les contraintes

Vos atouts

 

Le premier atout est d'avoir une personnalité de chef d'entreprise.

Contrairement à une création d'entreprise, le repreneur doit en peu de temps montrer les facettes de sa personnalité et s'affirmer grâce à une autorité de compétences.

Le deuxième atout est d'avoir exercé des fonctions de gestion d'un centre de profit, d'une filiale, d'une direction, etc.

Les aptitudes démontrées lors de ces expériences mettront davantage l'équipe de l'entreprise en confiance (puissance de travail, ténacité, esprit de synthèse et d'analyse, animation d'équipes, autorité de compétence).

Le troisième atout est de pouvoir exercer plusieurs casquettes.

Avoir la fibre commerciale, des connaissances approfondies en gestion, un bagage juridique, de bonnes capacités de manager sans oublier la partie technique et culturelle pour ceux qui reprennent une entreprise particulière ou industrielle.

Le quatrième atout est d'avoir une ouverture d'esprit importante.

Savoir écouter, observer et s'entourer.

Avoir recours à un bilan de compétences et une analyse approfondie de son profil n'est pas rare. Le résultat permet en général au repreneur de mieux choisir la structure à reprendre et de bien s'entourer.

Le dernier atout, atout qui vaut pour tout entrepreneur:

  • avoir une capacité de remise en question quand il le faut (pourquoi ça ne marche pas? Pourquoi ça marche?)
  • Avoir une orientation client: que pense mon client? L'importance est de connaître les attentes des clients afin de pouvoir mettre en place une stratégie adaptée.

 

Vos contraintes

 

Le temps de préparation

  • Pourrez-vous dégager suffisamment de temps pour préparer votre reprise (si vous êtes salarié par exemple) ?

L'apport financier

  • Aurez-vous les reins suffisamment solides pour convaincre votre banquier sans vous démunir complètement ?
  • Vos charges financières seront-elles couvertes par les faibles revenus que pourraient procurer la reprise au départ ?

L'entourage et la famille

  • Adhèrent-ils au projet ?
  • Sont-ils prêts à moins vous voir, à assumer des tâches qui auparavant vous étaient réservées ?
  • Pourront-ils baisser leur niveau de vie, réduire les temps libres et congés passés avec vous, etc ?

La santé

Êtes-vous prêt psychologiquement à encaisser de grosses charges de travail et psychologiquement à encaisser de gros coups de pression ?

Toutes ces contraintes, aussi banales peuvent-elles paraître, sont de véritables obstacles à la construction de son projet quand on y a pas pensé.

 

Vos motivations

 

Quelles sont vos motivations pour reprendre une entreprise ?

Retrouver une situation après une perte d'emploi, acquérir un statut social ou atteindre un objectif professionnel en fonction d'une conviction profonde.

Avant de répondre à cette question, vous devez vous demander si vous avez une connaissance suffisante du monde de l'entreprise et du métier de chef d'entreprise.

  • Connaissez-vous réellement le quotidien d'un chef d'entreprise ?
  • Saurez-vous être suffisamment polyvalent ?
  • Accepterez-vous les doutes et la solitude, les horaires extensibles, une rémunération inférieure ?

Diriger, c'est prévoir. Projetez-vous dans le futur et imaginez-vous à la tête de l'entreprise que vous aurez rachetée dans 3, 5, 10 ans ou davantage.

Cette vision correspond-elle à votre projet de vie ? Si oui, l'engagement personnel sur ces années pourra être accepté.